On peut tous se mettre d’accord sur un point: en 2015, il en faudra beaucoup pour attirer l’attention de l’internaute, et encore plus pour l’épater. Toutefois, si la technologie nous amène chaque jour sur de nouvelles voies, il ne faut pas sous-estimer les bonnes vieilles pratiques vidéo promotionnelles.

 

Ce qui fonctionnait hier le peut encore aujourd’hui à condition d’adapter le contenu et le format aux attentes actuelles. Le témoignage, le tutoriel comme le profil d’entreprise sont loin d’être des pratiques dépassées. Remettez au goût du jour ces stratégies promotionnelles pour mettre en valeur vos produits et services.

 

Voici donc 3 pratiques vidéo traditionnelles révisées selon les besoins de l’internaute aujourd’hui: quoi faire… Et ce qui est à éviter!

 

1. Le témoignage

 

Le témoignage permet de bâtir une relation de confiance avec les spectateurs et de réduire leur scepticisme face à vos produits ou services. Ces vidéos durent en moyenne de 15 secondes à 1 minute et sont utilisées pour combiner ou soutenir des éléments marketing tout en mettant de l’emphase sur le point central de la production: la satisfaction du client.

 

Ce que l’internaute ne veut plus voir: un acteur dans une mise en scène forcée avec un texte long et trop technique pour être crédible.

 

Ce que l’internaute veut voir: un VRAI client satisfait! Le témoignage vend une expérience réussie non pas un produit. Il faut donc rester centré sur le point clé de la production, soit le client.

 

Dove est un champion dans la production de témoignages crédibles et touchants, comme on peut le voir dans cette vidéo. Les modèles interviewées sont montrées dans leur propre environnement avec une direction artistique très discrète pour donner une touche d’authenticité à la production. Les réponses données à la caméra renforcent l’image de la marque et la confiance du spectateur en ses produits.

https://www.youtube.com/watch?v=y40ufTtccS4

 

2. Le tutoriel

 

Le tutoriel sert à expliquer le fonctionnement d’un produit et à mettre en évidence les caractéristiques qui le différencient de celui de vos concurrents. Ces vidéos sont donc généralement utilisées pour influencer une perspective, qui est relativement loin dans le cycle de vente, et ciblent les sceptiques qui ont besoin de comprendre comment quelque chose fonctionne avant de l’acheter.

 

Ce que l’internaute ne veut plus voir: Une vidéo qui ressemble plus à cours magistral qu’à autre chose. Trop d’informations, c’est comme pas assez… et vous risquez d’endormir votre spectateur.

 

Ce que l’internaute veut voir: du contenu complet et utile à l’utilisation des futurs acheteurs. En regardant ces vidéos, les internautes doivent pouvoir répondre aux questions  majeures  qui les freinent dans leurs achats. Ils veulent aussi un tutoriel qui les met en confiance et qui va lui apprendre quelque chose.

 

Samsung se démarque cette année avec des vidéos tutoriels pour leur smartphone Galaxy S5 qui ont un grand succès sur Internet. Avec Natalie Tran, personnalité YouTube avec plus de 1,5 million d’abonnés, Samsung présente de courtes vidéos explicatives qui mettent en valeur les nombreuses utilités de l’appareil. Avec quelques touches d’humour, sans pourtant délaisser la clarté des explications, Samsung rend l’utile agréable et même très enviable.

https://www.youtube.com/watch?v=-gGIdvs7iKI

 

3. Le profil d’entreprise?

 

Ces vidéos sont l’équivalent de la «brochure de l’entreprise». Elles visent à approcher de nouveaux visiteurs pour leur donner une meilleure idée de l’entreprise. La présentation concerne généralement son histoire, les principaux produits, les dirigeants/propriétaires et autres personnes de haut niveau.

 

Ce que l’internaute ne veut plus voir: quelque chose qui ressemble à ceci

https://www.youtube.com/watch?v=8iP_r9rUbgM#t=64

 

Ce que l’internaute veut voir: une vidéo complète, claire et précise. Le consommateur d’aujourd’hui est plus malin et occupé que vous le pensez. Il veut donc du contenu à la hauteur de la qualité des produits/services que vous offrez. Cela étant dit, l’important dans ce type de vidéos est d’offrir des informations concises, utiles et dans une mise en page attrayante qui respecte l’image générale de la marque.

 

Pour la chaîne Bonjour IMMO, nous avons justement gardé le côté jeune et vivant de la marque à travers un montage dynamique et punché. Ce type de projet demande plus de travail de postproduction, mais ici rien ne vaut un contenant bien structuré pour mettre en valeur la qualité du contenu!

 

Des pratiques vidéo pour vous démarquer!

 

Comme vous pouvez le constater, ces trois pratiques vidéo sont loin d’être désuètes. L’important est de les adapter pour mieux répondre aux attentes des internautes et surtout pour augmenter votre visibilité sur le net. Faites foi de créativité et d’audace pour vous démarquer de la concurrence.  Pour ce faire, inspirez-vous de ce qui se fait déjà autour de vous et de ce qui fonctionne. Par après, déterminez vos objectifs, votre auditoire cible et laissez votre imagination aller.

 

Vous avez des questions ou des commentaires sur ces pratiques vidéo, nous adorerions en discuter avec vous.